Accueil > Nos fiches pratiques > Les diagnostics obligatoires à la location d’un bien

Les diagnostics obligatoires à la location d’un bien

Les diagnostics obligatoires

Vous louez votre bien immobilier ?
S’il s’agit d’un bien à usage d’habitation, vous devez remettre au locataire un dossier de diagnostics techniques dont le contenu varie en fonction du bien que vous louez.

S’il s’agit d’un bien à un usage autre que l’habitation, vous n’avez pas l’obligation de constituer un dossier de diagnostics techniques, mais certains diagnostics doivent tout de même être annexés au bail.

L’état des risques naturels, miniers et technologiques et les sols pollués :
Ce diagnostic est obligatoire pour tous les biens, y compris les terrains, dès lors qu’ils sont situés dans le périmètre d’un plan de prévention des risques, ou de sismicité.

L’information sur les sols pollués est obligatoire lorsque le terrain situé dans un secteur d’information sur les sols, déterminé par arrêté préfectoral.

Le diagnostic de performance énergétique :
Ce diagnostic est obligatoire pour tous les bâtiments clos et couverts pourvus d’un système de chauffage.

Le plomb :
Ce diagnostic est obligatoire pour tous les biens à usage d’habitation construits avant le 1er janvier 1949.

L’électricité :
Pour les baux d’habitation constituant la résidence principale du locataire, ce diagnostic est obligatoire depuis le 1er janvier 2018 pour tous les logements, quelle que soit leur date de construction, lorsque l’installation électrique a plus de 15 ans.

Le gaz :
Pour les baux d’habitation constituant la résidence principale du locataire, ce diagnostic est obligatoire depuis le 1er janvier 2018 pour tous les logements, quelle que soit leur date de construction, lorsque l’installation de gaz a plus de 15 ans.

Information sur les risques de nuisances sonores aériennes :
Ce document est obligatoire pour les logements situés dans une zone d’exposition au bruit des aérodromes.

Remarque : Concernant l’amiante, le propriétaire a
l’obligation :
• Pour les parties privatives d’un lot de copropriété : de tenir à la disposition des locataires le dossier amiante – parties privatives. Il doit indiquer aux occupants comment consulter ce dossier.
• Pour les parties communes d’une copropriété : de tenir un dossier technique amiante, et indiquer aux locataires comment le consulter. La fiche récapitulative du dossier technique amiante est communiquée aux locataires du bien dans le délai d’un mois à compter de sa constitution ou de sa mise à jour.
LE RESPECT DE VOTRE VIE PRIVÉE EST UNE PRIORITÉ POUR NOUS
Nous utilisons des cookies afin de vous offrir une expérience optimale et une communication pertinente sur notre site. Grace à ces technologies, nous pouvons vous proposer du contenu en rapport avec vos centres d'intérêt. Ils nous permettent également d'améliorer la qualité de nos services et la convivialité de notre site internet. Nous utiliserons uniquement les données personnelles pour lesquelles vous avez donné votre accord. Vous pouvez les modifier à n'importe quel moment via la rubrique "Gérer les cookies" en bas de notre site, à l'exception des cookies essentiels à son fonctionnement. Pour plus d'informations sur vos données personnelles, veuillez consulter .
Tout accepter
Personnaliser