Français English
Budget
€ min à € max
Surface
m² min à m² max
Pièces
 
My Home Toulouse
202 route de la Gare
31190 Miremont


06 20 11 45 11

AGENCE IMMOBILIÈRE À VENERQUE

AGENCE IMMOBILIÈRE VENERQUE

Votre agence immobilière indépendante My Home Toulouse vous accueille sur la commune de Venerque (31810) et dans un rayon de 30 kms autour de Venerque.

La rivière principale qui arrose Venerque est l'Ariège. C'est aussi dans le village à côté de la plaine sportive que l'autre rivière phare de la commune, l'Aïse ou Hyse, se jette dans l'Ariège. Juste avant ce confluent, la Hyse se trouve alimentée par le Pas-Cahus et un peu plus en amont par le Tédèlou.

Le Pech-David est le seul relief de la commune.

Venerque connaît un climat tempéré océanique, à influences méditerranéenne et continentale, caractérisé par un été sec et chaud, un hiver doux et un printemps marqué par de fortes pluies et des orages parfois violents.

Le vent dominant y est le vent d'Ouest qui souffle en moyenne 86 jours par an. C'est lui qui amène généralement l'humidité de l'océan Atlantique. Les autres vents principaux sont, par ordre d'importance, le vent de sud-est (aussi appelé vent d'autan, plutôt chaud et sec) et le vent du nord, nettement moins fréquent, généralement froid et sec (amenant l'air de masses anticycloniques froides placées sur le Nord de l'Europe).

À noter qu'en mars 1983 Édouard Monténégro célébrera le premier baptême civil, une cérémonie rare et originale dont les racines remontent à la Révolution.

Pour célébrer le bicentenaire de la Révolution, un arbre de la liberté est planté le 14 juillet 1989 sous la présidence du maire de l'époque Hélène Breton. L'arbre a été mis en terre par les adjoints Jean Lestrade et Edouard Monténégro. Il a été planté là où se sont déroulés deux événements importants du village : la bataille de Montfrouzy de 507 et une station de la procession du 21 octobre 1884 effectuée en l'honneur de la redécouverte des reliques de Sainte Alberte. Toujours pour célébrer le bicentenaire, les enfants de l'école primaire ont planté un cercle d'arbustes juste à côté de l'actuel court de tennis. Si faute d'entretien l'arbre de la liberté est rapidement mort, ceux plantés par les enfants sont pour l'essentiel encore visibles.

Autre événement fut celui organisé pour marquer le passage à l'an 2000 avec l'établissement d'une arche provisoire sur le pont de l'Ariège, sous laquelle se retrouvèrent les habitants des communes de Venerque et du Vernet, après un départ en cortège de chacune des deux mairies avec à leur tête les équipes municipales d'Hélène Breton et Jean Boccognani.

Michel Duviel innovera à son tour en célébrant le 6 septembre 2014 le premier mariage de deux personnes d'un même sexe, en application de la nouvelle Loi instituant le mariage pour tous.

Le nom de la localité est attesté sous les formes [Sancti Petri] Vermercensis vers 9603 dans le testament de l'évêque Hugues de Toulouse, [terminio de] Venercha en 10804 lors du don du bois d'Orzvals par le comte de Toulouse au monastère local. C'est pourtant cette dernière dénomination que l'on trouve dans la mention la plus ancienne qui date de 817 à l'occasion du dénombrement des abbayes du royaume fait lors du concile d'Aix-la-Chapelle. On le lui trouve sous le nom de [monasterium] Venercha. La liste complète figure par exemple dans l'appendice de l'article "Les ordonnances monastiques de Louis le Pieux" d'Emile Lesne.

Les historiens locaux ont proposé diverses étymologies reprises par des publications non spécialisées en onomastique ou des sites internet. La plus ancienne est celle de l'abbé Melet6 qui évoque Bénerkue. Ce nom latin viendrait de Bona Arx ou Bene Arceo, ce qui veut dire en latin « lieu bien défendu ». On parle aussi de Benerka, une position fortifiée. La position géographique du village justifierait seule de cette origine. On peut aussi traduire cette expression latine par « lieu bien établi, d'agréable origine ». Enfin, le colonel Jaubart parle de Veneris, un lieu qui appartient à Vénus que Maurice Tufféry dans sa synthèse complète par Veneris Aquae « eaux de Vénus ». Cette hypothèse s'appuie sur la présence de nombreux points d'eau dans le village qui sont très anciennement connus. On trouve aussi Veneris Kar ou pas de Vénus à l'horizon (rocher de Vénus). Remarquons qu'aucune trace de monument dédié à Vénus n'a été retrouvé pour appuyer cette proposition. Il a aussi relevé un nom de l'ancien français Veneries (français moderne vénerie) qui se réfère à la chasse. Celui-ci aurait vanté le lieu comme un coin de chasse réputé se fondant sur le caractère boisé du lieu de l'époque.

Une autre hypothèse formulée par Michel Roblin rapproche le nom de Venerque de Vénasque, un toponyme que l'on retrouve tant dans les Pyrénées que dans le Vaucluse, dont la forme latine est Vindausca. Le suffixe -usca est ligure et le radical vind- serait celtique ou ligure. Quelle que soit l'une de ces origines, elle montrerait selon son auteur, l'ancienneté du peuplement humain de l'endroit que confirment les fouilles archéologiques.

Or, certaines de ces explications ne se basent pas sur la réalité et l'étude phonétique des formes anciennes, et les autres sont incomplètes. Ainsi, *Bona Arx ou *Bene Arceo sont des formes non attestées (d'où l'astérisque) et ne ressemblent en rien à Vermercensis ou à Venercha, formes réellement mentionnées. En outre, elles auraient dû aboutir à *Bonar[c]s ou à *Venarc. L'autre forme Bénerkue à supposer qu'elle soit véritablement attestée, n'est pas datée, et va dans le sens de la proposition formulée plus bas par Ernest Nègre. De plus, le latin classique arx n'a eu aucun emploi dans la toponymie de la Gaule, qui ne connaît que le latin arcus qui a donné le français et l'occitan arc. Quant au terme d'ancien français venerie, il est impossible qu'il se retrouve dans la toponymie de langue d'oc au Moyen Âge, ce terme étant une formation en langue d'oïl, basée sur le verbe d'ancien français vener « chasser » et le suffixe -erie, et il est attesté en ancien français bien plus tard que les plus anciennes mentions de Vénerque. En outre, il manque l'explication de la terminaison -que dans ce cas.

VENERQUE

Venerque est une commune française située dans le département de la Haute-Garonne en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Venerquois, Venerquoises.